Modernisation de l'aéroport Morlaix Ploujean / Les grands projets / Morlaix Communauté - Morlaix

Modernisation de l'aéroport Morlaix Ploujean

Envoyer ce lien par e-mail à un ami

Modernisation de l'aéroport Morlaix Ploujean

L’aéroport de Morlaix est au cœur d’une activité discrète mais intense. Là s’effectue la maintenance de la flotte de BritAir, filiale d’Air France, à l’origine de 75% du trafic aéroportuaire. L’aéroport est utilisé à 25% par les avions privés d’entrepreneurs locaux et par un aéroclub de passionnés. Morlaix Communauté aménage le site afin d’en préserver l’avenir, en lien avec la zone d’activités économiques voisine.

Brit Air : de l’avion taxi à la filiale d’Air France

En 1973, quelques entreprises du Finistère Nord se regroupent pour financer deux petits avions taxis : ils simplifient le transport d’entrepreneurs locaux, notamment vers la Grande-Bretagne.

En 1977, l’entreprise passe en S.A., dont la CCI de Morlaix est l’actionnaire majoritaire. Britair compte alors 4 avions et 4 salariés. En 1979, 5 lignes régulières sont assurées vers la Grande Bretagne.

Dans les années 80, Brit Air se dote de son propre hangar de maintenance, construit sur l’aéroport de Morlaix, afin de mieux contrôler qualité, coûts et sécurité.

En 1991, Brit Air créé Icare, une filiale où former ses personnels navigants et de maintenance.

Brit Air est élue compagnie régionale européenne de l’année en 1994, puis compagnie régionale mondiale de l’année en 1995. L’entreprise signe un accord de franchise avec Air France en 1997. En 1998, 25 ans après sa création, elle assure 200 vols quotidiens sur une flotte de 26 appareils.

Brit Air devient filiale à 99% d’Air France en juin 2000.

La filière aéronautique du territoire

En 2012, Brit Air compte 42 appareils, 1251 salariés, assure 230 vols quotidiens et relie, en franchise ou en affrètement, plus de 40 villes en France et en Europe pour le compte d’Air France.

Sa filiale Icare (48 salariés) accueille à Morlaix près de 3000 stagiaires par an pour des formations d’un jour à trois mois. Ils sont hébergés dans les structures hôtelières locales.

L’entretien approfondi de la flotte est fait à Morlaix, où Brit Air emploie 356 personnes, dont environ 192 techniciens et ingénieurs à la maintenance. Une autre filiale de Brit Air, Lyon Maintenance (50 techniciens et ingénieurs), assure l’entretien léger des appareils sur le hub de Lyon.

La filière aéronautique du Lycée Tristan Corbière, la seule publique de l’Ouest (trois bacs pro, un BTS aéronautique, une licence Management et ingénierie aéronautique en projet bien avancé) accueille 260 élèves encadrés par 11 enseignants dans les locaux décentralisés de l’aéroport.

La présence de Brit Air sur le territoire induit non seulement des emplois, des nuitées d’hébergement pour les stagiaires d’Icare, des formations qualifiantes, mais aussi plus de 4 M€ de recettes fiscales annuelles pour la communauté d’agglomération.

Des travaux de modernisation de l’aéroport

L’aéroport est depuis 2007 propriété de Morlaix Communauté, qui en a délégué la gestion à la CCI de Morlaix. N’accueillant pas de trafic voyageurs, l’aéroport connaît un déficit d’exploitation chronique (300 000 €/an), pris en charge par Morlaix Communauté (220 000 €/an) avec la participation de la CCI et du Conseil général, afin de pérenniser l’activité économique aéroportuaire.

Brit Air a investi en 2011 dans de nouveaux avions. L’entreprise a demandé un allongement de la piste de l’aéroport afin d’accueillir sa flotte dans de meilleures conditions de sécurité. Morlaix Communauté a pour cela investi 454 000 € en 2011 et 162 000 € en 2012 : études d’allongement de la piste et d’approche satellitaire, mise aux normes des taxiways, rénovation de la signalisation, installation d’une nouvelle station météo et d’une clôture de sécurité.

La piste doit être allongée de 73 mètres côté sud. La route communale actuelle sera déplacée le long de RN12. Les démarches d’acquisitions foncières des parcelles concernées sont en cours. Les travaux devraient commencer en 2013.

Un nouveau plan de servitudes aéronautiques est en cours d’élaboration. Il permet l’allongement de la piste côté nord, afin d’offrir à l’aéroport la possibilité d’évoluer vers le trafic de passagers commerciaux.

Une zone d’activités aéroportuaires pleine d’avenir

Outre Brit Air et sa filiale Icare, la plateforme économique de l’aéroport accueille le siège de la CCI et le CRT. Ce Centre de Ressources Techniques en métrologie, contrôle et numérisation 3D, tomographie, étalonnage est un outil d’innovation essentiel à de nombreuses entreprises, unique dans le grand ouest.

Les possibilités d’urbanisation du site seront étudiées afin d’y déployer un parc d’activités tertiaires tout proche de l’aéroport, zone de Kergario